< Retour

La cuisine trouve l'ouverture (partie 1)

14/11/2016

Beaucoup ne conçoivent plus la cuisine autrement qu’ouverte sur le séjour ; ils la désirent conviviale tout autant que fonctionnelle. À mesure que tombent les cloisons, celle-ci est amenée à jouer les premiers rôles dans l’habitat ; et ce, très souvent, de manière spectaculaire. Jugez plutôt !

 
Cuisine des villes… et des champs
grande cuisine américaine
D’inspiration traditionnelle mais sobre, la cuisine s’intègre à merveille dans ce salon auquel les poutres métalliques, la hotte sphérique en inox et les grandes fenêtres confèrent un esprit loft industriel. En frêne laqué coloris argile, les portes à cadre des meubles et les vitrines en verre armé mâtinent le tableau d’un esprit champêtre et printanier.
Magistra d’Aran Cucine
 
Enivrante
cuisine ouverte pierre
Sise sur les collines verdoyantes de Beverly Hills, cette cuisine living est en prise directe avec la terrasse accueillant une piscine à débordement et le paysage alentour. Profitant d’un point de vue unique en son genre, et que sculpte le pan de mur magistral accueillant la cheminée et la télévision, elle prend le parti d’une sobre élégance : façades en chêne gris et plan de travail en marbre.
Conception et réalisation, ArcLinea Los Angeles. Architecte James Schmidt AIA/Schmidt Architecture. Design James Schmidt. Direction du projet, Eric Hammerlund.
Photo Nick Springett
 
Juste équilibre
grande cuisine ouverte
Très contemporain, le traitement des façades en mélaminé thermostructuré effet bois convient à merveille à cette cuisine-living ; il imprime à l’ensemble chaleur et convivialité. Vaste, l’espace est réparti avec équilibre entre îlot et canapé, bibliothèque et armoires de rangement. On remarque l’élégance du plan de travail, en acier inox 4 mm, ainsi que celle de la hotte, en suspens au-dessus de la table de cuisson, tel un vaisseau spatial.
Design Franco Driusso. AK_06 d’Arrital
 
Reflets cuivrés
cuisine américaine
Entre cuisine et salon, l’ouverture que partielle ; l’une et l’autre pièce se devinent plus qu’elles se contemplent, ce qui a le mérite d’entretenir le mystère et, qui sait, le désir. Farouche, la cuisine ne se donne pas au premier… coup d’œil. Mais qui saura la conquérir pourra admirer une réalisation présentant une rare unité esthétique. Habillés d’un même revêtement en Dekton®, le sol, le piètement de l’îlot et le plan de travail baignent le tableau de reflets cuivrés inédits dans une cuisine. À noter que, combinant des procédés de fabrication issus des industries de la céramique, du verre et du quartz surface, le Dekton présente des avantages déterminants pour une utilisation en plan de travail : il est non poreux, facile d’entretien, résiste à la chaleur jusqu’à 800° C et est inrayable.
Dekton® coloris Keranium de Cosentino
 
En contre-plongée
cuisine design
Depuis le salon en contrebas, on accède à la cuisine par petit escalier. Associant le métal des encadrements en acier noir et le chêne de France à nœuds, dans une finition naturelle défibrée « brut de sciage », celle-ci joue la carte du bois contemporain. On remarque les portes de la vitrine, réalisées en acier laqué, de même que la structure de l’îlot, sur lequel une planche de chêne simplement vernie fait office de tablette bar. Quant à la parure de la hotte et au meuble accueillant l’électroménager et intégré à fleur, ils affichent une élégante finition laquée mate coloris rouge cardinal.
Collection Epure, modèle Atelier, et modèle Initiale I, de La Cuisine Française. Verrière La Cuisine Française.
 
Et au-dessus… il y a le living
cuisine ouverte design
Difficile de situer, au premier coup d’œil, cette cuisine modulaire dans ce beau et grand volume ; il n’y a guère que les façades en mélaminé noir brillant qui permettent de situer ici les meubles hauts surplombant le plan de travail, là l’îlot, là encore les niches suspendues, ouvertes ou fermées… Cette réalisation se fond donc à merveille dans ce décor comprenant deux coins living : l’un ouvert sur la cuisine, et l’autre agrémentant la mezzanine, laquelle coiffe ladite cuisine.
Glossy Shine 2 de Cuisine Plus
 
La discrète
cuisine américaine blanche
Intéressante mise en scène… La cuisine a comme été posée dans ce séjour dont le cadre haussmannien a été agrémenté de l’une et l’autre touche contemporaine : telles les étagères très graphiques au mur, ou la petite table en verre. Réunissant tous les postes dans un U très ergonomique, l’îlot passe presque inaperçu dans ce décor immaculé que dynamisent des notes boisées : la table basse, les chaises, le dossier des tabourets, le tapis et le beau parquet. Seul le plan de travail en granit souligne les contours de cette réalisation discrète.
Modena d’Ixina
 
D’un même élan
cuisine en bois
Le séjour et la cuisine semblent avoir été conçus d’un même élan. Ainsi le stratifié gris habillant le plan de travail et les étagères tisse un lien fort entre la cuisine et le salon. Le mélaminé coloris chêne calicot souligne les zones dévolues à la préparation des repas tandis que la laque blanche brillante est réservée aux éléments suspendus côté séjour.
Sax de Scavolini
 
Intégration réussie
grande cuisine
Les niches ouvertes en laque mate, telles qu’on peut les trouver dans un salon par exemple, créent des jeux de lignes et de volumes très intéressant dans cette pièce réunissant cuisine et living, et surplombée par une mezzanine. Ici elles découpent délicatement les colonnes de rangement suspendues et intégrées presque à fleur ; là elles tracent une ligne horizontale parallèle à l’îlot et viennent s’adosser au bloc armoire, lui-même agrémenté d’une colonne de niches ouvertes verticales… De sorte qu’on ne sait plus trop, au juste, comment différencier la cuisine du séjour ; ce qui est, précisément, l’effet recherché.
Sharon de Zecchinon Cucine
 
 
 

Politique d’utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnement.