< Retour

Foutre son frigo en l'air ? Chiche…

17/11/2015

Publié le 2 novembre dans le cadre de la prochaine Cop21, un « grand format » du Monde se penche sur la possibilité pour les particuliers de se débarrasser… de leur réfrigérateur.
 
Frigo
 
En voilà, une idée baroque, me direz-vous… Vous aurez peut-être raison, d’ailleurs. Fort intéressant, le papier interactif (format écrit et vidéo) cite notamment Nathalie Damery, présidente de l’Observatoire société et consommation qui explique que « le réfrigérateur est devenu un objet totémique. C’est le premier achat, c’est l’objet sur lequel on colle des photos (…) Et c’est même devenu un support de communication. » C’est enfin l’appareil qui équipe plus de 99% des foyers français, et qui a été conçu pour conserver, mieux et plus longtemps, les denrées périssables. Peut-on réellement songer à s’en passer ?
 
Eh bien oui, ne vous en déplaise : le papier fait notamment témoigner un couple fort satisfait d’avoir débranché son réfrigérateur. Les raisons ne sont d’ailleurs pas financières mais ont trait à la santé et au corps. Si, si, je vous assure : la jeune femme interrogée explique d’ailleurs que « pour se rafraîchir, le corps n’a pas forcément besoin de consommer très froid, au contraire. » Incidemment, elle gaspille moins de nourriture depuis qu’elle n’utilise plus son frigo. Quant à la designer coréenne Jihyun Ryou, elle affirme, dans le cadre d’un projet qu’elle a conçu et qui s’intitule « Épargnez le frigo à vos Aliments » qu’il y a « beaucoup de légumes et de fruits que nous mettons au frigo et qui en réalité souffrent du froid, mais nous le savons pas. »
 
Bon, moi je dois reconnaître que je ne suis toujours pas convaincu ; mais peut-être cela prend-il du temps avant de se laisser gagner à cette idée… Après tout, il faut savoir rester ouvert à toutes les idées, même les plus loufoques.

Politique d’utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnement.