< Retour

La cuisine ouverte est-elle américaine ?

22/02/2016

On a trop souvent tendance à baptiser « américaine » la cuisine ouverte sur le séjour…. Et si on vous disait qu’en réalité elle est née… en France ? Enquête.

Burger americain
Ah ! l’Amérique… Que ne lui doit-on pas ? En France comme partout ailleurs en Europe, on mange des burgers, on danse le hip-pop, on écoute en boucle les dernières musiques de Madonna et on essaie de prendre exemple sur les derniers chefs d’œuvres hollywoodiens. Certains estiment que la jeune culture américaine influence de manière croissante les modes de vie du “Vieux Continent”.
Rassurez-vous, on ne va pas vous parler cheeseburgers dans cet article mais plutôt de “ cuisine américaine ”. Ne sont-elles pas utilisées pour designer les cuisines ouvertes sur le séjour ? La culture américaine aurait donc transformé nos comportements sociaux et notre intérieurs. Mais attention cuisine ouverte ne rime pas forcément avec cuisine américaine.
La cuisine française

Fiche d’identité : la cuisine de 1900

Monique Eleb est professeur à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Malaquais, où elle dirige le laboratoire Architecture Culture et Société. Elle a décidé de rétablir la vérité sur la cuisine américaine dans deux des ouvrages* sur l’évolution de l’habitat et des modes de vie, la transformation de la cuisine pendant le XXe siècle et la naissance de la cuisine ouverte
La cuisine, « à la fin du XIXe siècle, est liée à l’escalier et à la cour de service, à l’arrière de la maison dans l’habitat bourgeois », explique Monique Eleb. Lieu d’insalubrité, elle est également un casse-tête pour les architectes, qui débattent entre eux pour déterminer si elle doit être considérée comme un lieu habitable ! Dans le règlement parisien d’urbanisme de 1902, on apprend que les domestiques à demeure sont amenés à disparaître. La maîtresse de maison y est désormais présente, ce qui fait de la cuisine une pièce habitable devant donner, selon le règlement, sur la cour principale (et non plus sur la courette) !
Cuisine ouverte sur le salon blanche et rouge
Peu à peu, la cuisine va donc se déplacer vers la salle à manger pour des raisons pratiques. Elle va s’enrichir « d’un office pour former un dispositif confortable qui dissociait le présentable et le non présentable : la cuisine était encore cachée pendant que l’office permettait de présenter ses possessions en même temps que d’orner les plats avant de passer à la salle à manger. » Cuisine et office suivent ainsi cette dernière dans sa migration progressive vers la façade, tandis qu’elle devient la « rivale du salon ».
 

Naissance de la “salle commune”

D’autres préoccupations, pratiques et hygiénistes, vont conduire à repenser la cuisine comme un lieu plus fonctionnel. Le domestique n’est plus là et la maîtresse de maison doit en finir avec le bric-à-brac qui règne dans cette pièce. Légers et mobiles, les meubles de cuisine vont se fixer, «… d’abord dans le logement social, philanthropique, au début du XXe siècle. Murs de placards spécialisés (à balai, à casseroles…), plans de travail, évier relié au réseau d’eau et cuisinière au gaz avec hotte constituent la première cuisine équipée dans la “salle commune”. »
CUISINE américaine GARREAU ouverte sur le salon

La cuisine en alcôve ouverte sur la salle à manger

« En 1900, écrit Monique Eleb, Henri Sauvage concevra, pour la société Anonyme des Logements Économiques, des logements avec de très petites cuisines, parfois ouvertes sur la salle à manger, parfois en alcôve, quelquefois en appendice sur la salle à manger, avec de si petites surfaces qu’elles peuvent être comparées à des souillardes ou à de simples débarras ». En 1905, la Fondation Groupe des Maisons Ouvrières (GMO, plus tard Fondation Lebaudy) se distingue en présentant une petite cuisine équipée dans la salle commune. D’après la Fondation, « cette disposition de cuisine-salle à manger avec ses nombreux placards permet aux ouvriers peu aisés de n’avoir d’autres meubles qu’une table et des chaises ». Trois ans plus tard, la GMO propose, à travers un projet avenue Daumesnil (75012), deux types de logement, dont l’un est doté d’une cuisine alcôve, ouverte sur la salle à manger.
Cuisine américaine verte alcôve

Tour de passe-passe marketing

Destinée à l’origine aux classes modestes, la cuisine ouverte est cependant indissociable d’une image populaire. C’est alors que les promoteurs de l’époque obnubilés par l’Amérique ont eu l’idée de l’appeler “ cuisine américaine ”. Dans un article publié chez notre confrère Culture Cuisine le Mag, Monique Eleb écrit que, « Le tour de passe-passe a donc consisté à transformer un dispositif destiné à réduire la surface de l’habitat populaire en un produit labellisé américain donc moderne, d’avant-garde. Et aujourd’hui ce passé populaire est bien oublié puisque la modernité et le luxe dans certaines couches sociales passent par la cuisine ouverte, « américaine « . La télévision en annulant, dans les sitcoms, la cloison entre le séjour et la cuisine pour mieux faire passer la caméra a fait le reste… »
Petite cuisine américaine moderne carrelage

Et la Living Kitchen dans tout ça ?

Le comble, c’est que l’expression “ cuisine américaine ”, parfaitement erronée, vit peut-être ses dernières années. La cuisine tend désormais à fusionner avec le salon, dans une démarche quasi-minimaliste. Les meubles, le revêtement au sol et la décoration, sont parfaitement harmonisés. On commence à parler de “Living Kitchen”. L’influence anglo-saxonne reprend ses droits.
 

Le saviez-vous ?

La cuisine ouverte n’a pas vu le jour aux Etats-Unis mais en France !
 
 
* L’invention de l’habitation moderne, Paris 1880-1914, Architectures de la vie privée. Suite. 1995, Monique Eleb avec Anne Debarre, Éditions Hazan et Archives d’Architecture Moderne.
Vu de l’intérieur, habiter un immeuble en Île-de- France, 1945-2010. Monique Eleb et Sabri Bendimérad, Archibooks + Sautereau Éditeur. Ouvrage et exposition commandités par l’Ordre des architectes d’Île-de-France.

Politique d’utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnement.