< Retour

Blum France applique ses principes d’ergonomie à ses propres bureaux

21/12/2018

A l’issue d’une réflexion interne de plusieurs mois, et d’un chantier effectué durant l’été, Blum France a entièrement réinventé ses espaces de bureaux. Postes ergonomiques, bureaux assis-debout, éclairage réglable et individualisé, espaces de réunion isolés sur le plan acoustique… les salariés de la filiale ont un outil adapté pour relever les défis de la digitalisation, dans une ambiance beaucoup plus conviviale.

Par François Salanne

 

Un open space transformé en multi space.

 
« Ergonomie bien ordonnée commence par soi-même »… telle pourrait être la nouvelle maxime de Blum France, à l’issue de la refonte complète des espaces de bureaux de son siège social de Rumilly (Haute-Savoie). Face à l’essor de la digitalisation, des postes de travail partagés, de la dématérialisation des données et des échanges, son gérant Christophe Chenu a jugé nécessaire d’adapter l’environnement de travail de ses équipes :

Notre discours consiste à promouvoir l’ergonomie dans la cuisine comme dans le reste de l’habitat, c’est-à-dire une adaptation des meubles et aménagements aux usagers et aux usages grâce à nos technologies de mouvement, pour les ouvrants, coulissants et relevants. Il semble donc naturel de nous appliquer ce discours à nous-mêmes, en adaptant notre outil de travail, à savoir nos bureaux, aux nouvelles pratiques tertiaires.

Blum France a souhaité que le changement arrive non pas par la direction, mais soit porté par ses équipes. C’est ainsi qu’un groupe de travail a été mis en place, réunissant les services du marketing, de la logistique, de l’informatique, qui a réfléchi à cette réorganisation pendant les six premiers mois de 2018, en auditionnant les salariés sur leurs attentes et leurs souhaits. De la confrontation de leurs conclusions avec le savoir-faire des architectes est né, à la rentrée de septembre un projet de réaménagement global, qui offre un cadre de travail beaucoup plus convivial, avec de bonnes chances d’améliorer les performances des salariés.
 

Postes de travail optimisés et codes de l’habitat

Pour répondre aux défauts de l’open space pointés par les salariés auditionnés, à savoir le bruit excessif, surtout quand il faut pouvoir se concentrer, la qualité insuffisante de l’éclairage, uniforme sur tout le plateau de bureaux, ou encore l’aspect impersonnel de cette organisation, les nouveaux aménagements correspondent à plusieurs parti-pris structurants. En premier lieu, l’ergonomie des postes de travail fait l’objet d’attentions particulières, avec notamment des plateaux de bureau réglables en hauteur pour une double posture assis-debout – grâce aux motorisations du danois Linak – dont il est aujourd’hui établi non seulement qu’ils améliorent le confort de travail, en adaptant la hauteur à la physionomie de chacun, mais aussi qu’ils sont un moyen efficace de prévenir les troubles musculo-squelettiques, autrement dit le fameux mal de dos…  Ces équipements, qui sont en plein essor sur l’ensemble du marché, permettent de réduire les arrêts de travail et d’augmenter ainsi l’efficacité des organisations. Autre axe d’amélioration, chaque poste de travail bénéficie désormais d’un éclairage individualisé, à l’aide d’un plafonnier à LEDs réglable par télécommande : il est possible d’adapter l’intensité lumineuse, en fonction des différents paramètres – moment de la journée, saison, type d’activité – pour prévenir la fatigue oculaire, et même de couper le plafonnier quand le poste n’est pas occupé, dans une optique d’économie d’énergie. Enfin, les postes de travail ont été équipés de prises d’alimentation amovible et multifonctions, pour pouvoir alimenter toute sorte d’équipement fixe ou mobile.
 

Salle de réunion entièrement isolée phoniquement.

 
Pour créer du lien entre les différents postes de travail, et donner le sentiment d’être un peu « chez soi », le projet retenu se traduit par une structure globale en bois massif, qui a la silhouette d’une maison, et englobe toute la partie centrale du plateau. « Nous avons alterné entre ouvertures et fermetures pour recréer du lien entre les collaborateurs et atténuer le bruit tout en conservant la lumière et en apportant un coup de jeune », ajoute Christophe Chenu. Cette structure apporte en effet à la fois chaleur et légèreté à l’environnement de travail, d’autant plus qu’elle reprend les codes de l’habitat. Les montants verticaux en bois massif reposent sur des rangements gris anthracite, équipés comme il se doit des charnières Clip Top avec système d’amortissement en silence Blumotion proposées par le fournisseur, afin de s’harmoniser avec l’ambiance feutrée du lieu.
 

Des espaces de réunion au « cogitarium »

Pour répondre aux nouvelles situations de travail en mode projet, le site comprend aussi deux salles de réunion, équipées de matériel de vidéoconférence, pour pouvoir échanger partout à distance avec clients, prospects et partenaires. Des espaces à l’ergonomie globale, qui inclut le confort d’assise, un éclairage performant, et plus que tout une isolation très efficace, pour ne pas troubler le travail des autres collaborateurs. Né des échanges entre les équipes, l’endroit le plus innovant du lieu est peut-être ce qu’elles ont baptisé « cogitarium », à savoir une salle dotée elle aussi d’un écran de vidéoconférence, mais surtout d’une table circulaire grand format sur mesure, avec en son centre un bloc de papier destiné à recevoir toutes les idées novatrices pouvant apporter un progrès dans l’entreprise. Pour compléter la qualité de vie au bureau, le projet inclut aussi des sièges alcôves, isolés sur le plan acoustique, pour pouvoir téléphoner même de façon prolongée, sans nuire à la quiétude de l’ensemble. Enfin, une salle de détente aménagée de fauteuils confortables permet de prendre quelques minutes de répit entre deux dossiers.
 

Le Cogitarium, un espace consacré au brainstorming.

 
Bien entendu, l’environnement n’est pas absent de la réflexion qui a présidé à ce nouvel aménagement. Il se traduit notamment par la généralisation de la technologie LEDs, synonyme d’économies d’énergies pour l’éclairage, ou encore par des claviers solaires qui se rechargent à la lumière du jour. Au-delà d’un ensemble de prescriptions techniques et de solution ergonomiques, ce passage de l’open space au multi space permet une meilleure compréhension des interactivités entre les services, et une appropriation de la logique globale de l’entreprise par tous les salariés de la filiale. Il exprime aussi une préoccupation majeure de la part de Blum en faveur de leur confort et de leur bien-être, dont on sait qu’ils sont aussi un gage de plus en plus important de réussite pour les entreprises.
 

Un « meuble manifeste » pour les ferrures Blum

Meuble présentoir équipé de la technologie Servo-drive.

Parfaitement fondu dans l’ensemble des aménagements, un meuble présentoir grand format sur mesure permet de présenter aux visiteurs la quintessence du savoir-faire de Blum, notamment les différents modèles de charnières et systèmes d’amortissement associés. Grâce au système électronique servo-drive, une simple pression sur la façade des tiroirs les fait apparaître dans une cinématique parfaitement réglée. Pour poursuivre la démonstration, le fournisseur a équipé la partie haute du meuble avec le système Servo-drive associé au relevant Aventos, qui illustre sa capacité à optimiser l’espace, pour accéder sans effort au volume des meubles hauts.

Politique d’utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnement.