< Retour

À qui s’adresser pour faire poser sa cuisine ?

08/07/2015

« Rome ne s’est pas faite en un jour »… votre cuisine non plus. En effet, faire poser sa cuisine nécessite d’être étudié avec soin. Mené de concert avec le professionnel qui va réaliser votre cuisine, ce débat d’idées aborde l’agencement, le choix du plan de travail, l’emplacement de l’évier, le volume de rangement… Le tout émaillé d’astuces confort.

projet cuisine

 @Darty

 

 A qui s’adresser pour faire poser sa cuisine

Est-il préférable de poser… ou de faire poser sa cuisine ? Entre les enseignes spécialisées, les artisans et la grande distribution, les différences en termes de prestations fournies peuvent être sensibles… Tâchons d’y voir plus clair.

 

Quels qualité et services les enseignes de grande distribution proposent-elles ?

Ces enseignes d’aménagement de la maison et de bricolage se sont fait une spécialité de la vente de cuisine en kit ; il s’agit là pour le client de prendre livraison de panneaux « à plat » et de les monter soi-même. Faisons dès à présent justice d’une calomnie qui catalogue l’offre cuisine proposée par la grande distribution comme de piètre qualité. Rien n’est plus faux : nombre de ces enseignes – sinon toutes – travaillent en « no name », c’est-à-dire qu’elles se fournissent auprès de fabricants à la compétence reconnue mais dont le nom n’est cependant pas identifié à la vente du produit. Citons en guise d’exemple la société allemande Nobilia, qui travaille – ou a travaillé – avec nombre d’acteurs de la grande distribution. Tâchons de schématiser le processus d’achat d’une cuisine en kit qui se déroule, peu ou prou, de la même manière dans chaque enseigne.

humour cuisine

  1. Le particulier se familiarise avec l’offre présentée par la marque retenue : entre la visite en magasin et les catalogues papier ou à télécharger sur les sites Internet, il dispose d’une abondance d’informations afin de se faire poser sa cuisine.
  2. Après avoir assimilé les différents styles et solutions proposées par l’enseigne, le client relève les cotes exactes de la pièce dans laquelle il entend poser la cuisine. Il s’agit d’être le plus exhaustif possible, de ne rien omettre : hauteur du sol au plafond, largeur et longueur de mur à mur, emplacement des portes et fenêtres…
  3. Le particulier se rend en magasin et établit, en fonction des mesures prises avec l’aide d’un conseiller, un projet avec plan qui soit susceptible d’être concrétisé. Retenez que de plus en plus d’enseignes proposent désormais de télécharger sur leur site Internet un logiciel de conception qui permet de poser les bases du projet depuis le confort de son domicile. Il demeure toutefois impératif de se rendre en magasin, une fois le plan établi, pour le faire valider par un poseur/vendeur.

projet cuisine

@Ikea

 

  1. Vient le temps de peaufiner le projet : il faut choisir le coloris et la nature des façades, le plan de travail, les rangements particuliers (meubles d’angle, colonne épicerie…) et, enfin, l’électroménager.
  2. Le particulier prend livraison en magasin – ou se fait livrer, moyennant un supplément – des meubles à plat et de l’électroménager. Il s’agit maintenant d’assembler la cuisine. Sans rentrer dans les détails, précisons que cette tache, si elle ne requiert pas le savoir-faire de MacGyver, nécessite tout de même quelques compétences techniques ; les néophytes gagneraient à demander l’aide d’un proche compétent en la matière…

projet cuisine

@Darty

 

Un mot pour finir avec la grande distribution. Force est de constater que celle-ci a, en plus de la vente de cuisine en kit, étoffé son offre. En effet, certaines enseignes proposent désormais une aide partielle ou complète au montage afin de faire poser sa cuisine. D’autres s’offrent à prendre entièrement en charge la conception et la pose du projet : devis estimatif réalisé par un vendeur conseil, relevé des mesures à domicile, devis définitif et installation.

 

Quels avantages les spécialistes cuisines présentent-ils ?

Si la grande distribution ne s’interdit plus de proposer des prestations « clef en main », ce n’est pas lui faire injure que d’écrire que, selon nous, les cuisinistes spécialisés demeurent plus compétents en la matière. Mais qui sont-ils et que proposent-ils ? Membres d’un réseau (Arthur Bonnet, Schmidt, Mobalpa…), cuisinistes indépendants multimarques ou artisans, ils s’offrent de prendre intégralement en charge le projet cuisine, depuis la conception jusqu’au service après-vente.

27

Atelier d’Arthur, d’Arthur Bonnet

 

Leur expertise en la matière est à nulle autre égale : certains d’entre eux ont jusqu’à 30 ans de métier, voire plus et ont été confrontés, au cours de leur carrière, à tous les cas de figure, ou presque. Ils sont à même de déjouer les difficultés de conception ou de pose susceptibles de se présenter. Pour résumer et nous ne l’écrirons pas assez, ils sont en mesure, plus que tout autre intervenant, de proposer au particulier une réponse personnalisée. Et n’oubliez pas qu’en leur confiant votre projet, vous êtes assuré de conserver le même interlocuteur du début à la fin, lequel s’engagera à gérer le planning et tous les imprévus. En somme, vous vous garantirez, à choisir l’un ou l’autre d’entre eux, des conseils de pro et un projet personnalisé… Retenez par ailleurs que ces acteurs spécialisés travaillent, pour la plupart, avec des artisans attitrés, voire intégrés, ce qui permet souvent de prévenir certains écueils de planning et autres retards de chantier au niveau des interventions des divers corps de métiers, plomberie, électricité.

29

Croquis. Ateliers Jean Daniel

 

N’oubliez pas non plus que certains parmi ces cuisinistes sont titulaires d’un diplôme d’architecte d’intérieur. D’autres encore notamment les artisans sont ébénistes de formation ; des gages de savoir-faire reconnu, s’il en est. Autre point intéressant : les cuisinistes présentent une offre certes de qualité inégale (selon le ou les fabricants avec lesquels ils contractent) mais qui, dans l’écrasante majorité, est beaucoup plus étoffée que celle des enseignes généralistes. Ce qui leur donne de plus grandes facilités dans la personnalisation d’un projet, comme celui de faire poser sa cuisine. 

28

 Réalisation, Ateliers Jean Daniel

 

Mieux encore : si le logement dans lequel vous faites poser votre cuisine date de deux ans ou plus, et si ladite pose est réalisée par le professionnel qui vous a vendu l’équipement, vous bénéficierez d’une TVA à 10 % (hors électroménager) au lieu des 20 % prévus. 

Voir aussi: Quel agencement pour quelle cuisine?

 

Politique d’utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnement.