< Retour

À la croisée des styles

22/11/2017

Les contrastes, dans cette surprenante cuisine, sont audacieux mais parfaitement maîtrisés : quel étonnement de voir les portes à cadre en noyer qui habillent le presqu’îlot et les meubles bas du linéaire faire si bon ménage avec les façades en laque blanche brillante du bloc armoire.
 

 
Quelle surprise de voir le réfrigérateur en inox partager sans heurt le même volume que le vaisselier patiné par les ans ! Cette harmonie est d’autant plus réussie qu’elle est tout à fait improbable… Une phrase suffit à résumer ce pari : ça  fonctionne !
 

 
L’agencement, lui aussi, a été particulièrement soigné et constitue un cas d’école pour qui s’intéresse au triangle d’activité ; remarquez comme les dominos de cuisson sur l’îlot, les fours et le réfrigérateur intégrés au bloc armoire, et l’évier sur le linéaire occupent les trois branches du triangle. On passe d’une zone à l’autre avec fluidité et sans effort.
 

 
On remarque incidemment que les colonnes du bloc, intégrées presque à fleur, épousent l’angle du mur pour se faire discrètes et optimiser l’espace. Cerise sur le gâteau, la hotte magistrale, qui surplombe les cinq dominos de cuisson, sculpte le volume et crée des jeux de ligne horizontales et verticales très graphiques.
 
Conception et réalisation, Design et Concept. Architecte, Franck Moreau. Cuisine Veneta Cucine
Modèles Artemesia Shell System et Oyster. Façades en noyer et laque blanche brillante. Plan de travail (épaisseur, 20 mm) et crédence en quartz surface Silestone Unsui. Plan snack en noyer 50 mm chez Veneta Cucine. Evier et mitigeur Blanco. Four et micro-ondes Neff. Dominos (friteuse, Wok, Teppan Yaki, induction et gaz) et lave-vaisselle Miele. Hotte Falmec. Réfrigérateur Samsung. Cave à vin Le Chai.
 
Photos Agnès Rodier

Politique d’utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnement.